Même si celle-ci vous parait familière, on parle ici de domaines de second niveau .UK désormais disponible, et non pas ses petites soeurs .CO.UK, .ORG.UK et autre .ME.UK

On pourrait dire que c'est une vieille nouvelle extension ! Mais c'est bel et bien une ouverture pour cette extension qui, jusque-là, a toujours été vendue avec une particule sous forme de troisième niveau (.CO.UK, .ORG.UK, .ME.UK, ...). Et ça se passe aujourd'hui, le 10 juin !

Tout d'abord, il est important de savoir que les noms de domaine déjà enregistrés sur les "anciennes" extensions (.CO.UK, .ORG.UK, .ME.UK) disposent d'une priorité sur l'enregistrement de la version .UK(*).

Par exemple, si vous êtes propriétaire du domaine "myveryfirstdomain.co.uk" alors vous êtes prioritaire pour l'enregistrement de "myveryfirstdomain.uk". Et ceci, pendant 5 ans !

Cela signifie que vous ne pourrez pas vous faire cybersquatter avec l'équivalent .UK sur les 5 prochaines années, seulement et seulement si vous répondez aux normes de la phase de vérification.

Phase de vérification ?
Oui, en effet. Le registre, Nominet, a intégré depuis le 6 mai de cette année une règle de vérification automatique concernant toutes ls extensions en .UK. Le but de cette procédure est de vérifier l'intégrité des données que vous fournissez au registre lors de l'enregistrement de votre domaine.

 

Concernant les nouveaux .UK, la règle est assez simple : le contact propriétaire doit posséder une adresse physique vérifiable au Royaume-Uni.

Si, d'après l'adresse donnée, la vérification automatique échoue, alors celle-ci passe en vérification manuelle (par le registre ou par Gandi). Et si, après 30 jours le contact n'a pas été en mesure de faire vérifier son adresse, alors le domaine sera bloqué jusqu'à validation ou expiration.

 

Actuellement, Gandi ne fournit pas de contact tiers (Trustee) mais nous y travaillons et proposerons certainement un service de ce type prochainement. Sachez toutefois qu'une adresse de domiciliation est autorisée par Nominet.

Pour revenir sur la priorité d'enregistrement, sachez qu'il existe également un ordre de priorité sur les enregistrements de domaines de 3eme niveau. S'il n'existe pas de domaine équivalent en .co.uk, alors c'est le .org.uk qui est prioritaire, et s'il n'existe ni .co.uk, ni .org.uk, alors c'est la forme en .me.uk qui devient prioritaire.

Si vous possédez un domaine en .*.uk et que vous souhaitez savoir quel domaine est prioritaire sur l'enregistrement de la forme en .uk, vous pouvez vous renseigner sur le site du registre directement grâce à leur whois.

Concernant les tarifs, ce sont les mêmes que pour les .co.uk, et, comme pour cette extension, c'est un peu moins cher si vous prenez pour 2 ans que pour une année.

 

Enfin, pour les utilisateurs de l'API domain Gandi, sachez qu'une nouvelle méthode a été ajoutée et est d'ores et déjà testable sur notre OT&E.

 

(*) condition valable pour les domaines enregistrés jusqu'au 10/06/2014 pour la règle du .co.uk et avant le 29/10/2013 pour les autres extensions en .uk de troisième niveau


L'extension officielle du Royaume-Uni, vendue chez Gandi dans les 3 formes .co.uk, .org.uk et .me.uk, se standardise dans la durée d'enregistrement.

 

En effet, à l'image de leur manie de rouler à gauche, d'utiliser des pouces plutot que des centimètres ou encore d'avoir des prises de courant bizarres, nos amis d'outre-manche vendaient jusqu'à hier leurs noms de domaine pour une période minimale de deux ans.

 

Cette règle est désormais obsolète et vous pouvez donc enregistrer un nom de domaine en .*.uk pour une seule année. Pour ce qui est du sens de circulation des voitures, aucun changement prévu à l'horizon...

 

Enregistrer un .UK ? :

.*.UK

Change the news ticker size