Les statistiques d'utilisation CPU, Disque (lecture / écriture) et réseau ne seront plus disponibles sur les instances PaaS durant quelques semaines en raison d'instabilités.

À l'origine, notre outil de statistiques était prévu pour les serveurs IaaS et a été adapté pour remonter les informations des instances. Cependant, ces informations n'étaient pas tout à fait correctes. Pour cette raison, ainsi que pour des raisons de stabilité, les statistiques d'utilisation ne seront plus disponibles pour les instances.

Depuis quelques mois, nos équipes techniques travaillent sur une refonte du système de statistiques qui, à terme remplacera celles actuellement présentes pour le PaaS et le IaaS. Ces statistiques seront plus poussées et précises afin de représenter l’utilisation réelle de l'instance. De plus, nous pensons améliorer les fonctionnalités liées à la lecture des données et à l'ergonomie. Ce nouveau système de statistiques nous permettra également de développer d'autres fonctionnalités intéressantes basées sur celles-ci. Le service apparaîtra pour le PaaS dans les semaines à venir. Le IaaS en bénéficiera dans un deuxième temps.


Il est désormais possible d'utiliser la localisation GeoIP sur les instances Simple Hosting et sur l'Accélérateur Web.

Pour cela, il suffira de récupérer la valeur du tag 'X-Country-Code' de l'en-tête HTTP. La valeur renvoyée sera sous la forme 'FR', 'EN', 'US', 'GB', etc. défini par la norme ISO 3166. Vous pouvez trouver la liste complète des codes pays sur le site officiel.

 

Cette fonctionnalité est utile par exemple dans le cas d'un site en plusieurs langues, pour choisir la langue par défaut à afficher à votre visiteur en fonction de son pays.

Le code pays est retourné en fonction de l'adresse IP du visiteur, les adresses IPv4 et IPv6 sont supportées. La fonctionnalité est activée sur tous les centres de données.


Comme vous le savez probablement, le RIPE (http://en.wikipedia.org/wiki/RIPE), organisme en charge de la délégation des adresses IP pour l'Europe, ne distribue plus de nouveau bloc IPv4 depuis 1 an environ.


Cette pénurie, causée par un nombre exponentiel d'objets connectés, avait été anticipée par la création du protocole IPv6. Malheureusement, tous les opérateurs et fabricants de matériels réseaux n'ont pas suivi les recommandations et ne seront pas prêts avant quelques années.


Du fait de cette pénurie, les IPv4 ont actuellement une valeur marchande importante que nous répercutons sur nos tarifs.


D'où l'idée de pouvoir démarrer votre serveur uniquement avec un adressage en IPv6, afin de payer celui-ci un peu moins cher (env 17% en moins).


En effet, si votre serveur, par exemple, n'a pas vocation à être accessible par tous de l'extérieur (un service interne à votre infrastructure) et que votre fournisseur d'accès est compatible IPv6, vous avez tout à y gagner.


Pour créer un serveur en IPv6 uniquement, il suffira de désactiver l'IPv4 à la création sur le formulaire web ou de définir l'ip_version à 6 sur la méthode hosting.vm.create() dans l'API.


Pour en savoir plus, techniquement, sur notre nouvelle procédure de boot et ses avantages, je vous recommande, également, de lire le billet écrit par notre équipe technique sur la Cuisine de Gandi:
http://lacuisinedegandi.net/post/2013/11/20/Comment-est-configuree-une-machine-virtuelle


L'instance Python est disponible en bêta sur les trois moteurs de base de données utilisables (MySQL, PostgreSQL et mongoDB).

L'offre de base est à 4,00€ HT par mois en grille A. La souscription peut se faire pour 1, 3, 6 ou 12 mois.

Les clients noms de domaine qui n'ont pas encore utilisé leur coupon (commençant par PAASLAUNCH) bénéficient de 50% de réduction sur un engagement pour la première année.

Pour créer une instance c'est ici, et la documentation associée à l'instance Python est juste là.

Nous attendons vos retours sur l'adresse feedback@ !


Afin d'ajouter de nouveaux langages, nous avons, durant la bêta Node.js, amélioré les processus de déploiement de code et de compilation des modules.

À cette occasion, nous sortons l'instance Simple Hosting Node.js de sa phase de bêta ; vous pouvez donc maintenant l'utiliser pour des services en production.

Les principaux problèmes étaient :
- bibliothèques externes limitées à celles ne demandant aucune compilation
- un déploiement ne s'exécutant pas jusqu'au bout rendait l'instance indisponible (problème de dépendance par exemple)
- pendant la phase d'installation des modules, l'instance était indisponible

Node.js naturellement associé à MongoDB est également disponible sur une instance avec MySQL ou PostgreSQL.

Déploiement
Sur les instances Node.js, le déploiement se fait via un dépôt Git. En effet le code de votre application doit être poussé dans le dépôt Git de votre instance, puis la commande 'deploy' doit être lancée pour chaque déploiement afin que le code soit copié et les dépendances installées automatiquement.

Il est toujours possible de modifier votre code via la console SSH ou via SFTP, mais un redémarrage de votre instance n'a plus pour effet d'installer les 
modules Node.js mais seulement de recharger le code modifié. Il vous faudra par ailleurs reporter les modifications dans votre dépôt Git pour le prochain déploiement.
Avec cette nouvelle méthode, la compilation et l'installation des dépendances de votre application ne sont plus exécutées sur votre instance. En cas de problème lors de cette opération, l'installation de votre application n'est pas finalisée ; c'est à dire qu'aucune modification n'est faite dans le répertoire de votre virtual host.
Les informations sur le build sont disponibles sur l'instance après chaque déploiement, dans le fichier de log 'build.log'.

Plus d'informations sur le déploiement http://wiki.gandi.net/fr/simple/git
La documentation relative à Node.js http://wiki.gandi.net/fr/simple/instance/nodejs

Créer une nouvelle instance Node.js https://www.gandi.net/hosting/simple?language=nodejs



Pour les clients de notre solution IaaS, nous venons d'ajouter une petite fonctionnalité sympathique vous permettant de laisser un tiers vous offrir des crédits.


Nous avons implémenté cette fonctionnalité avec trois exemples d'utilisation en tête:

  •  les nombreux projets open source hébergés chez nous peuvent faire des appels à soutien en demandant des crédits subventionnés pour leurs serveurs Gandi
  • les sites hébergeant les communautés (qu'elles soient de jeux vidéo, culturelles, associatives, etc.), et qui souhaiteraient pouvoir demander une implication de leurs membres,
  • les auto-entrepreneurs qui gèrent des serveurs pour leurs clients (et qui vont probablement voir leur plafond de facturation diminuer par l'Etat français prochainement) peuvent maintenant demander à leur client de payer directement pour leur serveur et ne facturer que le service.

Le système fonctionne en indiquant l'identifiant Gandi sur lequel créditer les ressources lors du processus de commande ou via un lien direct avec votre identifiant en paramètre
https://www.gandi.net/credit/buy?handle=XX123-GANDI

Lien que vous pouvez, par exemple, afficher sur votre site.


L'envoi des mails sur Simple Hosting est réglementé car nous devons protéger la réputation du serveur SMTP auprès des autres fournisseurs de mails.

Il existe maintenant une solution pour ceux qui auraient tout de même besoin d'envoyer des mails en masse, comme, par exemple, des lettres d'informations. 

Nous venons en effet d'ouvrir les ports SMTPS (465) et Submission (587) de la plateforme, vous permettant ainsi d'utiliser un prestataire tiers spécialisé.

Plus d'informations sur notre documentation wiki. 

Page 1 2 35 6 7
Taille du bandeau d'actualités