Ce mercredi 1er avril, la nouvelle extension géographique japonaise .OSAKA passera en ouverture générale, à l'heure de la criée pour la France, puisqu'il sera 4h00 du matin à ce moment-là. Un .OSAKA coutera alors 39,85€ HT/an.

Comme la grande majorité des extensions géographiques, le .OSAKA est soumis à condition : vous devez être résident de la préfecture d'Osaka, ou bien y posséder une adresse physique en tant que personne morale ou physique, ou encore être une des communes de la préfecture d'Osaka ou, enfin, avoir un lien direct ou indirect avec la préfecture d'Osaka.

Le registre japonais se réserve le droit d'exercer des vérifications aléatoires a posteriori sur l'ensemble des domaines enregistrés sur son extension.

 

Enregistrer un .OSAKA ? :

.OSAKA

En Sunrise depuis le 9 février dernier, la nouvelle extension géographique .OSAKA le restera jusqu'au 11 mars. Celle-ci est disponible au prix de 174,26€ HT en grille A.

La Landrush, elle, débutera le 19 mars, à 03h00 (heure de Paris) et s'étendra jusqu'au 1er avril et sera disponible au prix de 190,92€ HT.

Enfin, l'ouverture générale interviendra le même jour, soit le 1er avril, à 04h00, au prix de 39,85€ HT/an. Une ouverture pour les lève-tôt !

Comme la grande majorité des extensions géographiques, le .OSAKA est soumis à condition : vous devez être résident de la préfecture d'Osaka, ou bien y posséder une adresse physique en tant que personne morale ou physique, ou encore être une des communes de la préfecture d'Osaka ou, enfin, avoir un lien direct ou indirect avec la préfecture d'Osaka.

Le registre japonais se réserve le droit d'exercer des vérifications aléatoires a posteriori sur l'ensemble des domaines enregistrés sur son extension.

 

Enregistrer un .OSAKA ? :

.OSAKA

Le 30 août dernier, Fadi Chehade, président de l'ICANN, annonçait le dernier round de validation : ce sont donc 1745 applications (dont plusieurs dossiers pour la même extension) qui ont été validées.

Depuis la dernière mise à jour de fin juillet, ce sont donc plus de 650 applications de plus qui ont été visées.

Plusieurs villes et régions (.barcelone, .brussels, .boston, .osaka, .stockholm, etc ...) viennent rejoindre les extensions géographiques déjà acceptées.

De façon totalement fortuite, et pour égayer 2 minutes le propos, veuillez noter la validation du .sex, qui fait partie de notre top 30 des réservations.

La suite de la procédure va désormais consister à déléguer les extensions aux registres, en les insérant dans la zone quand il n'y a qu'une seule application. Pour les autres..., c'est l'heure des enchères, des tractations ou de la foire d'empoigne, pour se partager l'extension.

Rappelons enfin que les extensions seront déléguées, à raison de 1000 maximums par an, dans l'ordre du tirage au sort effectué en début d'année 2013. Ce sont les extensions en caractères accentués (IDN) qui ont la priorité.

 

Vous n'avez pas encore pré-réservé vos domaines ? C'est par ici que ça se passe.


Change the news ticker size